Banderole
Première édition critique de L'Astrée d'Honoré d'Urfé
L'Astrée, 1610, Deuxième partie.
Bibliothèque municipale de Versailles, Rés. Lebaudy in-12° 410
doigt_gTables doigt_dTroisième partie


Signet(Aller à 1621 moderne)

Donné à Paris le quinziesme jour de Fevrier, l'an de Grace mil six cens dix.

Extrait du Privilege du Roy.

Par lettres Patentes de sa Majesté, il est permis à Jean Micard Marchand Libraire, et TOUSSAINCTS DU BRAY aussi marchand Libraire juré en l'Université de Paris, d'imprimer ou faire imprimer par qui bon leur semblera, La premiere et seconde partie d'Astree, de Messire Honoré d'Urfé, Gentil-homme ordinaire de la Chambre du Roy, Capitaine de cinquante hommes d'armes de ses Ordonnances, Comte de Chasteau-neuf, Baron de Chasteau-morand, etc. Lesquels livres ils desireroient faire imprimer, et mettre en lumiere : mais ils craignent ne le pouvoir faire sans nostre permission, humblement requerant icelle, lequel inclinant liberalement à leur requeste. Avons pemis et permettons par ces presentes ausdits Micard et du Bray, d'imprimer lesdits livres, pour le temps et terme de six ans entiers et accomplis, à conter du jour et datte que lesdits livres seront achevez d'imprimer : Et deffences sont faictes à tous Libraires et Imprimeurs de cestuy nostre Royaume, d'imprimer ou faire imprimer lesdits livres de l'Astree, sans l'exprés consentment desdits supplians, à peine de trois mil livres d'amende, confiscation desdits exemplaires et de tous despens, dommages et interests : Car tel est nostre plaisir. Donné à Paris le quinziesme jour de Fevrier, l'an de Grace mil six cens dix, et de noste Regne le vingt-uniesme, et scellé du grand sceau en cire jaune.

        Signé,       Par le Roy en son Conseil,

DESPORTES.