Banderole
Première édition critique de L'Astrée d'Honoré d'Urfé
doigt_dOrientation - Glossaire



SignetGuide

La difficulté en toutes choses
n'est qu'au commencement.

Honoré d'Urfé,
Les Epistres morales, I, 4, p. 33

Deux visages de L'Astrée voudrait que le lecteur du XXIe siècle puisse voir pour choisir ce qu'il désire comprendre. L'informatique permettant ce que Bernard Cerquiglini appelle « une démultiplication des espaces textuels » (p. 113) offre tellement de façons d'ancrer l'ensemble de l'apparat critique que ce Guide sera utile aux curieux.

À partir de l'Accueil, en suivant la visite guidée, vous passerez en revue les documents qui constituent l'Apparat critique. À partir de ce Guide, une deuxième visite guidée vous mènera aux autres ressources disponibles.

doigt Le doigt qui indique le sens de la visite vient des marges d'un ouvrage du XVIe siècle, les Six livres d'Equicola.

« Pas à pas on va bien loing »
(Cotgrave).


divider

1 SignetZones de l'écran

Navigation

L'espace visuel consiste en une zone centrale entourée de deux ou trois barres de navigation.

La barre horizontale, au haut de l'écran, est immuable. Les menus déroulants donnent accès aux ressources indiquées par les boutons.

menu_haut

Cliquer sur la loupe loupe pour que la Recherche se fasse dans tout le site.

Le premier fleche offre :

menu_recherche

- Recherche ciblée : interroger une section.
- Fils d'Ariane : accès à tous les systèmes de recherche disponibles.
- Hyperbase (É. Brunet) : statistiques lexicales.
- Accès aux pages/folio : aller directement à une page ou folio du roman.
- Concordance-Vaganay : passer de la page de l'édition ancienne à la page de l'édition Vaganay.

action mène à un résumé du roman et à son arrière-plan historique :

menu action

mots donne accès au Glossaire, au Dictionnaire des fréquences ainsi qu'aux analyses lexicales. Ce Dictionnaire comprend tous les mots du roman, y compris les noms propres.

menu mots

noms_propres propose l'Index des noms propres et les tableaux descriptifs :

menu noms

notes donne accès aux notes de chaque partie du roman ainsi qu'aux notes générales :

menu notes

aide donne accès à diverses formes d'assistance :

menu aide

'Plan du site' reste aisément accessible.

menu_bouttons Au haut de la barre de gauche, le premier bouton expose les couleurs des annotations.
Le bouton central mène à la référence nécessaire pour citer ce que vous empruntez à ce site.
Le troisième bouton est un 'Retour au signet'.
Les Signets Signet sont activés par un clic sur l'icône qui se trouve au début d'un paragraphe. Le bouton Retour revient donc au dernier signet activé.
rubrique

La barre de gauche est un plan schématique du site divisé en rubriques, sur fond bleu. Cochez sur un titre pour voir la liste des documents.
Ainsi, la rubrique Introductions présente et justifie divers aspects des choix éditoriaux. « Pleins feux sur L'Astrée » analyse l'ensemble du roman.

astree La deuxième donne accès à toutes les éditions de L'Astrée offertes dans ce site, ainsi qu'à la version en format Microsoft Word téléchargeable.
apparat L'Apparat critique comprend les analyses de L'Astrée et de la biographie d'Honoré d'Urfé.
resources

Finalement, la rubrique Ressources offre des documents complémentaires.

 


La barre de droite décrit le document ouvert.
Dans certains cas, le texte bénéficie d'un plan,
document
et dans d'autres cas, une légende le complète. legende
Des lectures supplémentaires sont suggérées.
voir

Zone centrale

Dans cette région, le texte défile sans jamais cacher la barre horizontale. Les barres verticales ne défilent pas et restent donc disponibles.

Tablette ou téléphone

Le site n'a pas de version spécifique pour les petits écrans. Comme les lignes sont courtes, la lecture ne devrait pas poser de problèmes majeurs. Un compromis est inévitable : agrandir la zone centrale cache les barres de navigation. Cependant, glisser un doigt horizontalement sur l'écran les fera réapparaître ; glisser le doigt verticalement les montrera en entier.

2 Signet Annotations

Deux visages de L'Astrée, une édition critique exceptionnellement fidèle, apporte de l'aide grâce à des milliers d'annotations : « Le Web met en place une économie de l'abondance » (Épron et Vitali-Rosati, p. 24). Les explications s'attachent au roman par des liens dont la couleur indique la nature.

Personnages du roman (fictifs et historiques) ;
Répertoire des autres noms propres (lieux, peuples, dieux, contemporains de l'auteur, etc.) ;
Glossaire des mots qui posent problème.

À ces trois couleurs, s'ajoutent le jaune réservé aux Notes η et le marron des Références bibliographiques. Le tableau des références n'est pas une bibliographie complète d'Honoré d'Urfé. Il renferme uniquement les œuvres citées dans cette édition.

Les différentes couleurs ont leur raison d'être.

Astrée en rouge est un personnage alors qu'Astrée en vert est un mythe, et Astrée en bleu est un lien vers l'édition de Vaganay numérisée.
De même, fortune en mauve est un nom commun, alors que Fortune en rouge est un personnage
et Fortune en vert une déesse.
César en rouge est un personnage,
mais César en marron est l'auteur des
Commentaires des Guerres de la Gaule.
Irremissible η en mauve renvoie au glossaire
et jouit d'une note.

Cliquer sur un lien, ouvre un nouveau document dans la même fenêtre. Ouvrez une nouvelle fenêtre pour avoir accès à plusieurs documents en même temps (par exemple le Roman et les Notes).

En lisant le roman vous pouvez choisir de voir ou de cacher les annotations et leurs couleurs. Votre choix s'appliquera à toutes les éditions du roman pendant 30 jours.

montrer

Si vous cochez l'option Annotations dans la barre de gauche, les liens apparaîtront en bleu.

Cochez l'option Couleurs et ces liens vont montrer la nature des renseignements complémentaires.

Même si aucune option n'est cochée, passer la souris sur un mot qui bénéficie d'une annotation révèle sa couleur.



divider

3 SignetModes de lecture du roman

Une bonne façon de s'initier à L'Astrée est de lire le Résumé des intrigues principales. La Chronologie historique du cinquième siècle et les Cartes situent peuples et batailles.

Ce site offre deux éditions anciennes (édition préliminaire et édition de référence) pour chacune des trois premières parties du roman. La quatrième partie, que d'Urfé a laissée inachevée, est offerte dans l'édition de 1624 (Voir Choix éditoriaux, Les Quatrièmes parties).

Première partie
Deuxième partie
Troisième partie
Quatrième partie
Édition préliminaire
1607a (anonyme)
1610
1619
-
Édition de référence
1621
1621
1621
1624

Les éditions anciennes de L'Astrée ont leurs qualités et leurs problèmes. La langue du premier XVIIe siècle et la multitude de noms propres présentent des difficultés. Pour que ce site convienne à tous les lecteurs, une édition dite fonctionnelle, est disponible. Cette édition reproduit le texte et les annotations de l'édition de référence en adaptant la graphie aux usages d'aujourd'hui. Cette Astrée est illustrée grâce aux gravures réunies en 1925 par Hugues Vaganay. (Voir Présentation des textes).

Cette édition est aussi disponible en format Microsoft Word sans les annotations.

• Lire les éditions de L'Astrée

Le titre de la fenêtre du navigateur donne le nom du document ouvert. Par exemple :

titre

Astrée 1621, III, 5 =
édition de 1621, troisième partie, Livre 5.
livres


Ce renseignement se trouve au haut de la colonne de droite. Il est suivi par un tableau qui donne accès à tous les livres de cette partie.






4 Signet• La pagination

Toutes les éditions suivent la pagination de l'édition de référence -
ce qui permet de passer aisément de l'une à l'autre.

Pour les trois premières parties, l'édition de référence est celle de 1621, pour la quatrième partie, c'est celle de 1624. Il s'agit toujours de la dernière édition parue du vivant de l'auteur et avec un privilège.

Sauf indication contraire, les analyses se réfèrent toujours
à l'édition de référence (1621 ou 1624).

L'édition préliminaire renferme deux paginations. Celle de 1621 et celle de l'édition préliminaire, insérée dans le texte, entre crochets, avec une police différente.
Voici un exemple extrait de l'édition préliminaire de 1610 de la deuxième partie :

[ 498 ] 1621 fonctionnelle

tu me sauvas si cruellement la vie ? Falloit-il que les choses mesmes insensibles conjurees ensemble contre moy, me refusassent le secours que naturellement elles donnent [500] à tout autre ?

Le numéro en italique [ 498 ] vient de l'édition de référence, celle de 1621.
Le numéro en caractères gras [500] vient de l'édition préliminaire, celle de 1610.

Chaque folio (ou page) est relié(e) aux autres éditions. Ainsi, dans l'exemple ci-dessus : [ 498 ] 1621 fonctionnelle, cliquer sur 1621 ou sur fonctionnelle donne accès à la page [ 498 ] dans l'édition de 1621 ou dans l'édition fonctionnelle.

Les correspondances entre les éditions sont résumées dans
Accès aux pages / folios.

Par ailleurs, au début de chacun des livres de L'Astrée, se trouve le numéro de la page correspondante dans l'édition de Vaganay (Voir Concordance). Cela ne s'applique pas à la quatrième partie, puisque Vaganay a préféré une autre édition (Voir les Quatrièmes parties).

Tous les exemplaires de L'Astrée que j'ai consultés ont des erreurs de pagination - phénomène courant dans les ouvrages du premier XVIIe siècle.

Voici un exemple de numérotation corrigée :
On trouve dans la troisième partie, au livre 12,
[ 401 recto sic 505 recto ]
401 est une erreur, 505 sera utilisé dans les renvois.

Pour plus d'informations, voir Présentation des textes.

5 Signet• Fonctionnement des variantes

Roger Laufer, spécialiste en textologie, regrettait « le choix de variantes chichement accordé à la plupart des éditeurs scientifiques » (p. 122). Il appelait de ses vœux la possibilité de disposer simultanément de « plusieurs éléments textuels parallèles » (p. 115). Deux visages de L'Astrée répond à ce souhait.

Pour étudier ce roman dont les trois premières parties ont connu des modifications du vivant de l'auteur, les variantes sont indiquées de manière dynamique avec un procédé contrastif. Elles sont analysées dans Évolution.

Quand vous consultez l'édition de référence, celle de 1621, cochez sur Variantes dans la barre de gauche.
Vous verrez alors des symboles orange Ξ qui signalent une différence entre cette édition et l'édition préliminaire. Les variantes les plus intéressantes sont indiquées par un astérisque.

Cette édition critique renferme un système de fenêtres secondaires qui s'ouvrent sur les passages correspondants dans l'édition préliminaire.
Cliquer sur le signe orange Ξ ouvre une fenêtre secondaire :

variante

Il vaut mieux fermer la fenêtre pour poursuivre la lecture du roman - surtout avec les tablettes, car le système ignore alors la dimension réduite des petites fenêtres et remplit l'écran.

Ce passage illustre le système des variantes que je propose :

Et Ξaffin que vous ne croyez Ξ que je ne Ξvueille satisfaire à ma promesse, je vous jure par Ξ*Theutates, et par les beautez de Diane, dit-il, se tournant Ξvers Phillis, que je vous diray veritablement tout ce que j'en sçay (I, 8, 226 recto).

Quatre fois, le texte qui suit le signe de la variante Ξ modifie l'édition préliminaire :
            affin,  vueille,  Theutates,  vers.
La variante change graphie, grammaire, nom propre et vocabulaire.
De plus, le fait que *Theutates prenne la place de « nostre Dieu Pan » est crucial. Cette variante essentielle s'accompagne d'un astérisque.

Cas particuliers :

Double information :
Theutates est à la fois une variante et un nom propre. La police indique la variante et la couleur verte assure le lien avec le Répertoire.

Addition et suppression :

croyez Ξ que je ne
Le symbole Ξ n'est pas suivi par un mot doté d'une police différente
texte supprimé en 1621
juger à vos habits de quelle
Le symbole Ξ manque.
Un mot doté d'une police différente est sur un fond bleu
texte ajouté en 1621

Suivre un lien qui est à l'intérieur d'une fenêtre secondaire ouvre une nouvelle fenêtre.

 

divider

6 SignetComment citer cette édition critique

Bien qu'elle soit ouverte à tous, cette édition doit être citée fidèlement pour respecter les droits de l'auteur. La Bibliothèque de l'Université de Laval et celle de l'Université de Genève proposent des directives. Le MLA Style Manual donne des instructions aux membres de la Modern Language Association, et plusieurs bibliothèques universitaires américaines les adaptent et reproduisent (Tufts University, Perdue University par exemple).

La référence électronique se trouve à la fin de chacun des documents. Elle est aussi accessible en cliquant sur le bouton citation.

Elle fournit automatiquement la date de la dernière mise à jour et la bonne URL (adresse Web). La date de consultation doit être ajoutée manuellement.

Pour citer l'ensemble du site dans une bibliographie :
Copiez la Référence électronique de « Accueil ».

Pour citer un document spécifique :
Voici un exemple généré automatiquement pour « Pleins feux sur L'Astrée » :

"Pleins feux sur L'Astrée". Dernière mise à jour : 11/23/2018.
Deux visages de L'Astrée. Édition établie par Eglal Henein.
©2005-2018 Tufts University (Medford, MA 02155, E.-U.).
URL : http://astree.tufts.edu/_analyse/feux.html
Édition consultée le [10/25/2019].

Pour citer un passage seulement :
Trouvez le signet numéroté qui précède le passage qui vous intéresse. Par exemple, dans Pleins feux sur L'Astrée, il y a une section intitulée :

27 Signet Certaines femmes sont stupéfiantes ...

Prenez la référence électronique automatique qui se trouve à la fin du document et ajoutez le numéro du signet.

"Pleins feux sur L'Astrée", [Signet 27]. Dernière mise à jour : 11/23/2018.
Deux visages de L'Astrée. Édition établie par Eglal Henein.
©2005-2018 Tufts University (Medford, MA 02155, E.-U.).
URL : http://astree.tufts.edu/_analyse/feux.html
Édition consultée le [10/25/2019].