Banderole
Première édition critique de L'Astrée d'Honoré d'Urfé
«@»
         
L'Astrée, 1624, Quatrième partie.
Bibliothèque municipale de Lyon, B 510094(II)
doigt_gLivre 4 doigt_dPrivilège

24_bandeau_915 LA QUATRIESME PARTIE
DE
L'ASTREE.
DE MESSIRE
HONORÉ DURFÉ.

LIVRE CINQUIESME.

Signet[ 919 sic 915 ] fonctionnelle

1624_t_915TRois jours η n'estoient point encore accomplis depuis que Leonide estoit revenuë à Marcilly, et où toutefois la Nymphe Galathee l'avoit auparavant grandement desiree sans pouvoir trouver

Signet[ 920 sic 916 ] fonctionnelle

une bonne excuse pour la faire retourner vers elle, car la colere et la jalousie qu'elle avoit conceuës s'estans peu à peu esvanouïes son bon naturel luy fist diverses fois souhaitter qu'elle revint, et l'amitié qu'elle luy avoit portee regretter son esloignement. D'autre costé Silvie qui aymoit Leonide ne perdoit point d'occasion de la faire r'appeller sans luy rendre ce bon office aupres de Galathee, et ce fust bien la cause que la Nymphe ne perdit pas le temps lors que chez Adamas elle pust avec une si bonne couverture la redemander au Druyde : elle η revint donc avec son oncle et en la compagnie de Damon et de Madonthe, mais en resolution qu'aussi tost qu'elle pourroit s'en demesler elle reverroit les rives de Lignon où elle avoit laissé la chose du monde qu'elle aymoit

Signet[ 921 sic 917 ] fonctionnelle

le mieux, à sçavoir Celadon, car encore qu'elle sçeust l'amour qu'il avoit pour Astree, si ne pouvoit elle se desgager de son affection, montrant bien que l'opinion de ceux là est bien fausse qui croyent n'y avoir point d'amour sans esperance η, puis qu'elle n'en avoit point en Celadon, de l'amitié η duquel elle n'avoit jamais peu se separer η.
  Soudain qu'elle entra dans le chasteau, d'autant que Sylvie l'avoit veüe venir de loing, elle fust rencontree par toutes les Nymphes ses compagnes avec tant de bon visage, qu'elles firent bien paroistre le contentement η qu'elles avoyent de son retour, mais sur toutes Sylvie l'embrassa et baisa plusieurs fois, ne se pouvant lasser de luy donner des tesmoignages de son plaisir. Cependant Amasis et Galathee receurent

Signet[ 922 sic 918 ] fonctionnelle

Damon et Madonthe avec töut l'honneur qu'elles purent, et Adamas faisant porter le Chevalier dans une chambre la plus commode que l'on pust choisir quantité de Chirurgiens l'y vindrent incontinent visiter, qui ne l'abandonnerent qu'il ne fust entierement guery. Quant à Madonthe elle fust logee en une chambre assés pres de celle de Damon, à laquelle Amasis fust ε presenter des habits semblables à ceux que Galathee et ses Nymphes avoient accoustumé de porter, luy semblant qu'elle seroit mieux ainsi vestuë que non pas en bergere. Madonthe les receut avec beaucoup de remerciements, et les ayant mis elle se montra si belle qu'elle fist bien paroistre combien l'habit donne de l'avantage à une belle fille.
  Cependant Leonide baisa les

Signet[ 923 sic 919 ] fonctionnelle

mains à la Nymphe et à Galathee qui la receurent avec un fort bon visage, mais le soir estant venu et ayant eu commandement de coucher cette nuict dans la chambre de Galathee, lors que toutes les autres furent retirées la Nymphe la fist venir au chevet de son lict et après l'avoir consideree quelque temps, - Et bien Leonide, luy dit elle, estes vous tousjours en colere contre moy ? - Contre vous madame, respondit elle, et pourquoy me faittes vous cette demande puisque si cela m'estoit arrivé je penserois avoir perdu le sens, je vous supplie tres-humblement de croire que Leonide ne se mescognoistra jamais de sorte, qu'elle ne vous rende tousjours l'honneur et le respect qu'elle vous doibt η : Mais madame, dit elle en sousriant, vous oserois je faire la mesme demande ?

Signet[ 924 sic 920 ] fonctionnelle

- Vous le pouvez juger, respondit la Nymphe, puisque je traitte avec vous comme je fay, mais faisons icy une confession entiere, afin que nous n'ayons jamais plus occasion de nous rien reprocher, veritablement vous avez esté en colere contre moy, et moy contre vous. Quant à moy, j'avouë l'avoir esté par jalousie, et vous Leonide pourquoy ? - Si vous voulez, repliqua η elle, Madame, que je l'aye esté, il faut de necessité que ce soit pour cette jalousie. - Comment, reprit Galathee, vous estiés jalouse de moy ? - Nullement, respondit-elle, Madame, mais si j'estois en colere, c'estoit pour voir que vous estiez jalouse, et qu'injustement vous me soupçonniez d'une faute dont je n'estois point coulpable. - Or dit alors la Nymphe, je veux que tout le passé soit oublié, et que s'il y a eu

Signet[ 925 sic 921 ] fonctionnelle

un peu de promptitude η de mon costé vous l'excusiez, et en accusiez l'erreur où j'estois, car il est certain que j'avois opinion que ce que le Druyde m'avoit dit, fust chose aussi certaine, que si la bouche d'un Oracle η l'eust proferé. - Ah, Madame, reprit Leonide, que c'estoit un grand abuseur, et que s'il vous eust pleu de me croire, vous eussiez aisément averé sa meschanceté. - Que vous plaist-il que je vous die sur cela, respondit elle, j'estois tellement abusee par ses paroles que tout ce qu'on me disoit au contraire m'estoit une offense : - Et depuis, adjousta Leonide, avez vous sçeu la verité ? - O mamie, dit la Nymphe, en souspirant, que j'ay bien eu loisir d'apprendre à mes despens qu'il est un trompeur. - J'en louë Dieu, Madame, dit Leonide, car par là vous aurez recogneu mon

Signet[ 926 sic 922 ] fonctionnelle

innocence. - Ne parlons plus de ce qui vous touche, repliqua la Nymphe, j'en suis entierement hors d'opinion, et croyez que si j'eusse peu trouver plustost la commodité de vous rappeller pres de moy je l'eusse faict, mais je ne voulois pas qu'on peust soupçonner en sorte quelconque le sujet de nostre mauvais mesnage, et toutefois je vous jure Leonide, je ne vous ay jamais voulu mal, je me suis bien offencee contre vous pour la raison que je vous ay dite, mais jamais je n'ay laissé de vous aymer plus que toutes les autres qui sont en mon service, et si il ne faut pas que je laisse de vous blasmer de la façon dont vous traités avec moy, car avoüez la verité, vous fistes sauver Celadon, et vous sçaviez bien que j'en estois abusee, et n'eustes vous pas tort de vous opposer

Signet[ 927 sic 923 ] fonctionnelle

si fort à mes volontés ? et confessez le seulement Leonide, car à cette heure je ne m'en soucie plus. - Madame, respondit elle avec un petit sousris, vous avez bien envie de me faire advouër une chose que je n'ay point faite : et que je ne ferois point de difficulté de confesser maintenant que vous n'y avez plus d'interest, mais je vous proteste, que je ne fis autre chose que de changer η Celadon en Lucinde, et vous mesmes vous appreuvastes mon dessein, lors que je l'habillois en fille, et pourquoy vous l'eusse-je voulu faire perdre, et quel interest y pouvois-je avoir ? - Si vous n'y en aviez point, reprit la Nymphe, pourquoy me poursuiviez vous continuellement, pour le laisser retourner vers son Astree ? - Plusieurs raisons, respondit Leonide, me le faisoient faire,

Signet[ 928 sic 924 ] fonctionnelle

premierement je craignois que cét homme ne fust veu parmy nous ; car quelle offense n'eussiez vous point faite à vostre reputation, si l'on en eust eu cognoissance ? et puis l'ingratitude et le mespris de ce berger me desplaisoient grandement, me semblant qu'il estoit indigne de l'honneur que vous luy faisiez, puis qu'il le sçavoit si mal recognoistre, mais ce qui m'y faisoit le plus opiniastrer, c'est que je sçavois asseurément que vous estiés trompee, et que cette trahison avoit esté inventee par ce meschant homme de Polemas, avec le Druyde, ou pour mieux dire, avec l'abuseur Climanthe. - Et comment sçavez vous si asseurément, dit elle, cette meschanceté ? - Je le vous dis bien en ce temps-là, Madame, mais la passion vous empescha de me croire η. Vous m'envoyastes

Signet[ 929 sic 925 ] fonctionnelle

chercher Adamas pour la maladie de Celadon : et de fortune, arrivant fort tard à Ponsins, je fus mise dans la chambre où Polemas et Climanthe, tous seuls se trouverent couchez, et le matin qu'ils ne pensoient estre escoutez de personne, j'ouys toute la tromperie qu'ils vous avoient faite, que s'il vous eust pleu de la verifier alors, vous l'eussiez fait fort aisément car ce trompeur estoit encore dans le bois de Savignieu où il continuoit ses finesses. - Ah Leonide, repliqua la Nymphe, je m'en souviens, mais malaisément l'eussions nous peu si bien faire que le temps η seul me l'a depuis faict recognoistre, car il faut que vous sçachiez qu'Amasis en estoit aussi abusee que moy et que jamais elle n'eust souffert que ce meschant homme eust esté chastié comme il le merite. Mais voyez

Signet[ 930 sic 926 ] fonctionnelle

comme il n'y a rien de si caché que le temps η ne descouvre, elle a depuis recogneu que c'est un imposteur, d'autant que tout ce qu'il nous a dit du pauvre Clidamant s'est trouvé faux, si bien que ma mere le hayt maintenant autant que je fay. - Je suis bien aise, reprit Leonide, que la meschanceté de cet homme ait esté recogneüe, et plus encore que vous ne soyez plus en l'erreur où il vous avoit mise, mais j'eusse eu un grand contentement η de le voir chastié pour faire peur aux autres ses semblables. - Ne vous en mettez point en peine, dit Galathee, je croy que vous en verrez bien tost la vengeance, car il faut que vous sçachiez qu'il est revenu depuis quelques jours, et que c'est le suject que j'ay pris pour vous faire retourner avec moy. - Comment Madame, s'escria d'aise Leonide, cet

Signet[ 931 sic 927 ] fonctionnelle

imposteur est revenu ? - Il l'est, vous dis je, repliqua la Nymphe, et il a bien des affaires de plus grande importance, à ce que l'on croit, car c'est le grand conseiller du traistre et outrecuidé Polemas. - Mon Dieu Madame, adjousta Leonide, que vous me rendez contente lors que je vous oy parler ainsi de ce meschant homme, mais s'il m'est permis de vous le demander qu'est ce qu'il a faict ? - Ah mamie, dit incontinent la Nymphe, ce sont des choses telles que quand vous les entendrez vous demeurerez ravie de sa perfidie et de son outrecuidance, mais le silence est tellement important en cecy, qu'il n'y va rien moins que de la perte de nous toutes et de la ruine de toute la contree, et toutefois pour vous tesmoigner que je ne suis plus mal satisfaite de vous et qu'au contraire

Signet[ 932 sic 928 ] fonctionnelle

je vous ayme plus encore que je ne soulois, car en vostre absence η j'ay mieux recogneu l'amitié que vous me portiez et vostre discretion, je veux vous confirmer ε une chose qu'il n'y a qu'Amasis, Adamas et moy qui la sçachions, et lors s'estant teuë quelque temps elle reprit ainsi.
- Vous sçavez, Leonide, que lors que cet affronteur estoit au commencement de η Savignieu, ma mere aussi bien que nous toutes, alla sçavoir de luy ce qui arriveroit du voyage de mon pauvre frere Clidamant η. Ce trompeur, entre autres choses, luy dit qu'après avoir acquis beaucoup d'honneur et de gloire il reviendroit en santé et plein de contentement η, tout au contraire il y a quatre ou cinq jours η que nous eusmes des nouvelles de Lindamor η par lesquelles il nous advertit que Clidamant

Signet[ 933 sic 929 ] fonctionnelle

est mort, et luy tellement blessé qu'il a esté contraint de s'arrester avec la Reyne Methine dans la cité des Rhemois. - O Dieu Madame, s'escria Leonide, Clidamant est mort : ρ - Parlez bas, respondit elle, que quelqu'un ne vous oye, car il le faut tenir encore cache pour quelque temps, si nous ne voulons tomber soubs la plus indigne tyrannie qui se puisse imaginer. - Et pourquoy, Madame, dit elle, avez vous cette doute, et de qui craignez vous l'insolence ? - De celuy, respondit la Nymphe, qui a desja eu la hardiesse et le courage de me tromper, j'entends de Polemas, il faut que vous sçachiez que cet outrecuidé porté d'une presomption incroyable a non seulement eslevé ses desseins à m'espouser, comme vous avez entendu par sa bouche et par celle de Climanthe, et comme nous avons

Signet[ 934 sic 930 ] fonctionnelle

appris par diverses conjectures, mais de plus à m'espouser, quoy que ce fust contre ma volonté, et à cet effect il a premedité de loing une tres insigne trahison et contre moy et contre tout l'Estat, affin de se rendre maistre en mesme temps de tous les deux : vous aurez sçeu η les meschantes actions qu'il a faictes contre Damon, et nous avons esté adverties des tres-grandes intelligences qu'il a avec Gondebaut le Roy des Bourguignons sans nostre sceu, et il n'y a point de doubte que desja il eust esclos sa trahison n'eust esté qu'il redoubte Clidamant ; mais s'il en sçavoit la mort il n'y auroit plus rien qui le retint, et c'est pourquoy Amasis a escrit à Lindamor qu'il vint en la plus grande diligence qu'il luy seroit possible, à quoy je m'asseure qu'il ne manquera pas,

Signet[ 935 sic 931 ] fonctionnelle

mais il y a si loin d'icy il est, que nous en sommes grandement en peine, nous voyons que Polemas a tous nos Ambactes et Solduriers à sa devotion, parce que ma mere pensant bien faire, luy a donné un si ample pouvoir η, qu'il a eu le moyen de se desobliger η en diverses occasions à nos despens. - Je vous asseure, Madame, dit alors Leonide toute estonnee, que vous avez raison de dire que ce sont des affaires de grande importance, car je ne croy pas qu'il y en puisse avoir pour vous, qui le puissent estre d'avantage. - Or mamie, reprit Galathee, ce traistre, qui ne sçait pas encore la perte que nous avons faitte, va temporisant, et cependant a faict revenir celui que vous appelez Climanthe, au mesme lieu où il souloit estre : quant à moy je croy que c'est pour essayer, si par

Signet[ 936 sic 932 ] fonctionnelle

quelque autre ruse il pourra point attirer ma volonté pour espouser Polemas. Et Adamas qui estoit, comme je croy, adverti par vous de la meschanceté de cét homme, a supplié Amasis de le faire bien cognoistre, et si c'est bien le mesme abuseur, le vouloir faire prendre : car par luy l'on sçaura toute la trahison de Polemas y ayant bien apperceu ε, puis qu'il se fie en luy de ce qui me touche, qu'il ne luy aura pas caché le reste de son dessein.
  Nous estions en la maison d'Adamas quand ce dessein η fust faict, et parce que je desirois grandement que vous ne fussiez pas plus long temps esloignee de moy, je dis qu'il n'y avoit personne qui se peut mieux acquitter de toute cette affaire que vous, qui avez fort souvent parlé à luy : cependant nous sommes venuës

Signet[ 937 sic 933 ] fonctionnelle

icy, et faisons avec Adamas tout ce que nous pouvons, pour trouver quelque asseurance, mais nous sommes de sorte desnuees d'hommes de deffense η, que nous ne sçavons de quel costé nous tourmer, outre que ce meschant, qui, comme je vous disois, a ourdy cette trahison de loing, nous a reduites à tel poinct, que nous ne sçavons à qui nous fier. Voila, m'amye, l'estat de nos affaires qui est bien deplorable, à qui le considere : car nous avons perdu Clidamant, et tous nos plus asseurez subjets sont ou morts avec luy, ou hors de l'Estat, et nous sommes presque entre les mains d'un insolent, de qui η l'outrecuidance nous menace d'une servitude insupportable.
  A ce mot la Nymphe ne pust retenir les larmes ny Leonide aussi, qui après s'estre essuyé les yeux, luy

Signet[ 938 sic 934 ] fonctionnelle

respondit ; - De toutes les plus extremes trahisons il faut advoüer, Madame, que cette cy est l'une des plus insignes, et qui outre cela estant meslee, avec une si grande ingratitude, il faut esperer que le Ciel ne permettra jamais qu'elle parvienne à la fin que le meschant desire. Les Dieux sont trop justes pour le favoriser en un tant injuste dessein, et vous verrez qui'ils vous envoyeront en ceste necessité du secours d'où peut estre vous l'attendés le moins. Ayez Madame, ceste asseurance en eux, et vous verrez qu'ils ne vous delaisseront point, outre que vostre cause est telle que quand il n'y auroit personne pour la deffendre, que les femmes seulement de cette ville, je croy que nous serions suffisantes de la maintenir contre tous les hommes de la terre, et pour moy il me

Signet[ 939 sic 935 ] fonctionnelle

semble qu'en semblables ε occasion je serois plus vaillante que Lindamor : mais Madame, puisque vous m'avez envoyé querir pensant que je vous puisse estre utile en cet affaire, quel service vous plaist il que je vous rende ? - Il faut, dit la Nymphe, que vous alliez recognoistre cet abuseur, sçavoir si c'est luy, ou quelque autre, et si c'est Climanthe, comme je le croy, je desire que vous feigniez de parler à luy comme si je vous y envoyois desireuse de pouvoir conferer de quelque chose qui m'est de grande importance, et s'il est possible, vous le fassiez venir icy pour parler à moy, car si nous l'y pouvons tenir il n'en sortira pas quand il voudra : Que si vous ne le pouvez, car les meschants sont tousjours sur les mesfiances η, prenez jour avec luy où je le puisse trouver en ce lieu là, d'autant

Signet[ 940 sic 936 ] fonctionnelle

que comme vous sçavez, il y a de certains jours qu'il se tient caché, et si l'on y alloit avec main forte et qu'il n'y fust pas, ce seroit l'effaroucher et perdre l'occasion de l'avoir.
  Apres quelques autres semblables discours Galathee envoya Leonide du ε lict, qui le matin η ne faillit de raconter à Adamas ce que la Nymphe luy avoit dit, et ayant apris de luy que ce dessein estoit selon l'advis qu'il en avoit donné à Amasis et à Galathee, elle s'y en alla avec Sylvie, et trouvant le feint Druyde à genoux devant son autel, car il les avoit veuës de loin, et les ayans recognues, s'estoit mis en cest estat η pour se mieux couvrir du manteau η de la saincteté, feignirent η de n'oser entrer dans le petit Temple, de peur que n'estans pas nettoyees des vices de leur humanité comme

Signet[ 941 sic 937 ] fonctionnelle

elles l'avoyent esté l'autre fois η par sa feintise, elles n'irritassent la deité η qu'il servoit en ce lieu ? de quoy le cauteleux s'estant apperceu, il crut que sa finesse n'estoit point encore recognuë, et pour donner plus de crainte de son Dieu, et plus de credit à ses paroles, il dit fort haut, - Donnez m'en un signe, ô puissante Deité η, et tout à ce coup, tirant le poil de cheval qui soustenoit la petite aix ferree qui estoit au devant du miroir, elle fit l'effect accoustumé, car donnant sur la pierre, le feu qui en sortit s'éprit avec tant de promptitude à la mixtion qui estoit au dessoubs, et la flame s'en vid ε esclairer tant inopinément, qu'encore que les deux Nymphes fussent asseurees de l'artifice, elles ne laisserent de tressaillir, tant l'éclair les surprit tout à coup, et parce qu'elles firent du

Signet[ 942 sic 938 ] fonctionnelle

bruit il feignit η de tourner la teste pour voir qui c'estoit, et les ayant veuës, après une grande reverence à son Autel s'en alla vers elles leur deffendant comme il fist la premiere fois l'entree de ce lieu où rien de profane ne pouvoit estre admis.
  Les Nymphes le recogneurent incontinent et ne pouvoient assez admirer l'effronterie de cet homme, elles toutefois pour ne luy en point donner de cognoissance, feignirent de le reverer plus encore qu'elles n'avoient pas fait la premiere fois, et Leonide avec une façon soubsmise et pleine de respect, après luy avoir rendu l'honneur deu à l'habit qu'il portoit de Druyde, et à la saincteté qu'il vouloit faire croire estre en luy, ne manqua point de luy faire entendre ce que Galathee luy avoit commandé, mais luy qui vouloit

Signet[ 943 sic 939 ] fonctionnelle

qu'on pensast que toutes ses actions estoient guidees par la volonté de la Deité η qu'il servoit, - Je ne puis, respondit-il, disposer de ce corps que vous voyez, ny sortir des limites de ce lieu que par l'expres commandement de cette Deité η : c'est pourquoy je ne puis vous rendre response sur ce que la Nymphe desire de moy que je n'aye consulté son Oracle, vous reviendrez donc dans trois jours η, et je vous diray ce que je pourray faire, et ayant dit ce mot, après quelques petites ceremonies, il joignit les mains, leva les yeux au ciel, et s'en retourna au mesme lieu où elles l'avoient trouvé. Elles furent ravies de voir une ame si peu craignant les Dieux η, et qui se servit du manteau η de la pieté avec tant d'impieté η. Car encore que Sylvie ne sceust pas tout ce qui estoit du dessein

Signet[ 944 sic 940 ] fonctionnelle

de Galathee, et de ce qui estoit advenu à Clidamant, et moins encore l'entreprise de Polemas, si est-ce qu'elle estoit advertie des long temps de la tromperie dont cet homme avoit usé, et à leur retour elles ne s'entretindrent d'autre chose.
  Mais Climanthe cependant ne vid pas plustost ces Nymphes bien acheminees, que revestu d'un autre habit, il prit le chemin au travers le boys, dont il estoit fort pratiqué, pour aller vers Polemas, luy faire entendre tout ce qui s'estoit passé, et consulter avec luy comme il avoit à se conduire. Polemas receut un grand contentement de sçavoir que la Nymphe eut encore la curiosité de parler à Climanthe, luy semblant que c'estoit un signe infaillible qu'elle n'avoit point recogneu son artifice, et de plus, qu'elle

Signet[ 945 sic 941 ] fonctionnelle

estoit encore en volonté de suivre ses advis. Apres plusieurs discours, ils resolurent de sursoir encore pour quelques jours l'entreprise qu'ils avoient faite, de se saisir des personnes, d'Amadis ε et de Galathee, et de tout l'Estat, par ce que bien qu'ils eussent toute la force en la main, et que par consequent elle η fust infaillible, si est-ce qu'ils jugeoient bien qu'il estoit beaucoup plus à propos de faire la mesme chose avec la douceur, qu'avec la violence, tant pour la reputation que pour la seureté.

A ces mots, finit ce volume, en
attendant la suitte.